Vous recevez cette Newsletter parce que vous êtes inscrit dans notre Liste de Diffusion.
Un problème pour lire cet e-Mail ? Voyez sur notre Site.

Virgo Maria Newsletter - N°246

18 mai 2009 La voix des combattants pour la survie des sacrements valides

Les Dernières Nouvelles...

Mgr Williamson à Londres : le retour de líévêque à la Rose de la Fraternité à la maison-mère britannique, chez les Fabiens ?

Publication du 18 mai 2009

 

Mgr Williamson à l’aéroport de Buenos-AiresMgr Williamson avec une casquette de basket à visière, en tenue digne d’une star de la jet-set, manifeste son mutisme à un journaliste, à l’aéroport de Buenos-Aires, le 23 février 2009. Lady Michèle Renouf, figure de proue du négationnisme, a accueilli Mgr Williamson à son arrivée à l’aéroport, à Londres. Mgr Williamson a été invité en octobre 2008 à Londres au cocktail organisé par David Irving, biographe d’Hitler, et avec qui il entretient une correspondance suivie. Le dossier présent de VM expose des faits sur les relations de l’ex(?)-Anglican britannique, fils de Pasteur Anglican et d’une adepte de la secte de la « Science chrétienne », Mgr Williamson, et sur son incroyable impunité, tant dans la société civile qu’au sein de la FSSPX, que les lecteurs ne trouveront évidemment pas – et pour cause - ni sur Dici ni sur La Porte Latine. Nous y voyons que poursuivi par la communauté juive et le gouvernement argentin, l’évêque à la Rose de la Fraternité saint Pie X a dû quitter le pays rapidement pour Londres le 23 février, après avoir vainement tenté une procédure judiciaire pour bloquer la diffusion de ses propos négationnistes par la télévision suédoise, et après que ses « regrets » aient été officiellement rejetés par le Vatican. L’évêque à la Rose ayant été mis en accusation le 27 février par le procureur de Ratisbonne, le ministre de la justice allemand, Mme Brigitte Zypries, a menacé de demander son extradition de Grande-Bretagne vers l’Allemagne, en vertu des accords européens. Cette mise en demeure est restée mystérieusement sans suite, Mgr Williamson ayant annoncé qu’il recourrait à la Chambre des Lords britannique. Quelle puissance supérieure au gouvernement allemand a pu être capable d’arrêter ainsi le bras séculier qui allait frapper Mgr Williamson ? Sollicité par sa connaissance, David Irving, ancien jeune collaborateur de Oswald Mosley (fondateur du British National Party proche du III° Reich dans les années 30 et avec qui collaborait Victor Rothschild pour négocier des évasions d’Allemagne), l’historien britannique a demandé à Mme Michelle Renouf, d’assurer l’accueil de l’évêque à la Rose de la FSSPX à l’aéroport d’Heathrow, en compagnie de ses avocats. À l’aéroport de Londres, trois gardes du corps privés attendaient Mgr Williamson pour se placer à son service.  Mme Renouf, ancien top model, professe une doctrine « helléniste » et païenne, imprégnée de Wagner et de Nietzsche, et s’est illustrée par sa défense inconditionnelle d’Irving à tel point que ses idées sont jugées excessives par le British National Party. La païenne Mme Renouf qui accueillait l’ex(?)-anglican Mgr Williamson, a collaboré avec Kenneth Humphreys, qui répand des thèses farfelues et radicalement anti-chrétiennes niant l’existence de Jésus de NazarethMgr Williamson a sollicité l’appui et le conseil l’aide d’Irving afin qu’il lui fournisse des arguments pour justifier ses provocations médiatiques négationnistes, l’ensemble de leur correspondance à ce sujet étant publiée par The Times le 24 février. Irving y reconnaît aider étroitement l’évêque à la Rose de la FSSPX.  L’abbé Gaudron (FSSPX), professeur au séminaire de Zaitzkofen, a déclaré le 17 février 2009 à la télévision allemande ZDF, que Mgr Williamson aurait fait l’objet d’un ultimatum de la part de Mgr Fellay au sein de la FSSPX, lequel devait expirer en fin février. Plus de deux mois et demi se sont écoulés depuis et Mgr Fellay a, bien entendu, reculé, n’osant prendre aucune décision d’expulsion à son égard. Et, dans le même temps, le même Mgr Fellay a férocement expulsé le courageux abbé Méramo qui a eu simplement le tort – en rappelant sa fidélité à Mgr Lefebvre et à son combat pour la FOI, le Sacerdoce et les Sacrements Catholiques - de refuser le honteux et suicidaire « processus » suicidaire de Mgr Fellay de ralliement-apostasie de la Fraternité à l’abbé apsostat Ratzinger-Benoît XVI. Jusqu’où Mgr Fellay va-t-il continuer à compromettre la FSSPX en conservant en son sein Mgr Williamson, l’évêque à la Rose de la Fraternité, dont l’action si dissolvante est désormais largement démontrée, et connue ?

†††††(lire la suite...) †††††

En savoir plus … - Télécharger en PDF PDF


Pour vous abonner ou vous désabonner de la lettre d’information Virgo-Maria, veuillez remplir le formulaire disponible sur notre site http://www.virgo-maria.org/

Qui et pourquoi, depuis la mort de Mgr Lefebvre en 1991, a détourné la finalité surnaturelle de l'OPERATION-SURVIE des sacres de 1988, pour assigner à la FSSPX ce FAUX objectif prioritaire de la « ré-conciliation » avec la Rome conciliaire (en fait la « ré-conciliarisation » de la FSSPX) ?

Qui a, depuis 2000, PROMU et Pourquoi, le FAUX préalable de la messe de Saint Pie V ?

Pourquoi n'a-t-on pas posé le vrai préalable du rétablissement du vrai Sacerdoce de vrais prêtres ordonnés par des évêques validement sacrés selon le rite valide des Saints Ordres ?

Qui a INVENTE, et pourquoi, le faux préalable de la levée des «excommunications» ?

Pourquoi n'a-t-on pas posé la VRAIE question de l'abrogation de Pontificalis Romani INVALIDE de 1968 et du rétablissement du VRAI  rite de la consécration épiscopale VALIDE d'avant 1968 ?

A quoi servirait-il, en effet, de faire dire le VRAI rite de la messe par de FAUX prêtres ?

Serait-ce donc qu'après avoir obligé de VRAIS prêtres à dire une FAUSSE messe, l'on veuille désormais faire dire la messe du VRAI rite par de FAUX prêtres  ?

Serait-ce que l'on veuille «concilier» les VRAIS prêtres qui disent encore la VRAIE messe avec un clergé aussi INVALIDE que le FAUX CLERGE ANGLICAN ?

Une fois qu’il n’y aura plus de prêtres validement ordonnés, ils donneront la permission de célébrer la messe latine
Révérend Père Carl Pulvermacher OFMCap Ancien Rédacteur en Chef, The Angelus